Musée
AccueilMusée
Guide en Français
English guide
Guía español
Guia português

Le Musée Colette à Saint-Sauveur-en-Puisaye

La naissance du Musée Colette

La naissance du Musée Colette fut aussi tumultueuse que la vie de Colette.

En 1974, Colette de Jouvenel, dite Bel Gazou, fille de l'auteur, souhaite qu'un musée soit érigé à la mémoire de sa mère dans le berceau familial à Saint-Sauveur-en-Puisaye. N'étant plus propriétaire de la maison natale des Colette, Bel Gazou, aidée de la municipalité, se tourne vers le château indivis et abandonné qui surplombe la ville, mais rien n'est encore possible.

Au décès de Colette de Jouvenel en 1981, sa succession fait resurgir le projet. Son frère, Bertrand de Jouvenel (ses enfants Anne, Hugues, Henri) et Foulques de Jouvenel (fils de son autre frère, Renaud de Jouvenel) décident de reprendre le flambeau et de mener à bien cette mission, soit à Paris, soit à Saint-Sauveur-en-Puisaye.

Malgré les interventions du Président de la République, du Ministère de la Culture, de la Mairie de Paris et de la Banque de France, il fut impossible de racheter l'appartement du Palais-Royal à Paris. C'est alors que les héritiers offrent à la commune de Saint-Sauveur-en-Puisaye, devenue entre temps propriétaire du château, le fonds Colette constitué de meubles, livres et objets qui se trouvaient dans l'appartement du Palais-Royal. Cette donation est signée en 1987 sous la condition de la réalisation du musée et d'un Centre d’études et de recherches.

En 1986, la GMF, fidèle à sa politique de défense du patrimoine, devient mécène du Musée Colette et son apport financier permet de réaliser une grande partie des travaux. Grâce à le GMF, à la pugnacité et l'entêtement de la Municipalité de Saint-Sauveur-en-Puisaye, le château retrouve toute sa noblesse.

Au cours de la réalisation du gros œuvre, la Direction des Musées de France et la Conservation Départementale des Musées de l'Yonne (service de la Direction des Affaires Culturelles du Conseil Général de l'Yonne) retiennent le projet d'une artiste plasticienne, Hélène Mugot, qui en devient la muséographe.

En 1995, le Musée Colette ouvre ses portes. Ainsi, 21 ans plus tard, le vœu de Colette de Jouvenel est enfin réalisé.

Retrouvez-nous sur:

 

 
© 2011 musée Colette - site réalisé par Créacteurs Studio - infos légales.